Renaud et le gratin belge du jazz pour Natacha

Renaud
Photo : P. Winkel
 
A l'heure de la BD et du CD, il était normal de concevoir un mariage : la BD-CD. C'est une BD sans bulle, servie avec un CD pour vous raconter le texte. C'est simple et original. Il suffisait d'y penser.
Certains musiciens rêvent obstinément de composer des musiques pour le cinéma. Patrick Dewez, chanteur connu dans la région liégeoise et qui s'est illustré sur le plan national par quelques disques comme Cinéma dans ta tête, rêvait ni plus ni moins que de composer sa musique pour... la bande dessinée. Et comme il est obstiné comme un bélier et qu'il est têtu comme un Liégeois, il a considéré qu'aucun obstade ne devait l'arrêter. Il en parla au dessinateur François Walthéry et aujourd'hui sort un album Natacha extrêmement particulier puisqu'il est accompagné par un disque compact contenant un texte lu par Georges Pradez, des musiques d'ambiance et aussi trois chansons. Une que Patrick Dewez n'a laissé à personne d'autre le soin de chanter, une autre qu'il interprète en portugais, en duo avec Nilla Manso, tandis que la troisième, Zénobe, est chantée, en guest-star, par Renaud. Il faut dire que Renaud n'est pas la seule vedette dans le générique de cette BD-CD. Le gratin du jazz belge est représenté. A commencer par Toots Thielemans. Avec aussi, des gens comme Steve Houben, Stéphane Martini, Bruno Castelucci, Michel Herr, Charles Loos et plusieurs autres. A tout le moins, Walthéry et Patrick Dewez sont certains d'atteindre les collectionneurs de BD, les amoureux du jazz et les fans de Renaud. Ce qui constitue une base saine pour un produit aussi nouveau.La sortie de cette BD-CD, Mambo à Buenos Aires, racontée par Georges Pradez, concrétise un travail de deux années.
Patrick Dewez : "Ma rencontre avec François Walthéry date de quatre ans. C'était dans un petit cabaret de Liège où je chantais parfois et où François venait jouer de l'harmonica. Paradoxalement, je n'étais pas un grand lecteur de bandes dessinées. Mais je connaissais Natacha parce qu'à l'internat, quand j'avais 12 ans, les éducateurs nous achetaient, toutes les semaines, le Spirou et le Tintin. Quand j'ai eu l'idée de ce conte musical, j'en ai parlé à Walthéry qui a très vite accepté."
Evidemment, la promotion de ce concept nouveau est centrée autour de la participation des deux vedettes, Renaud et Toots Thielemans.
François Walthéry : "Le plus marrant, c'est que nous les avons rencontrés le même jour. L'après-midi, nous étions chez Toots, à Grimbergen. Il nous a donné tout de suite un accord de principe. En rentrant à Liège, nous avons appris que Renaud était là pour enregistrer un Coeur et Pique. Nous l'avons trouvé au restaurant où il mangeait seul. Moi, je le connaissais depuis dix ans. C'est un fou de BD. Je l'avais rencontré à un festival, à Hyères. Il était arrivé avec sa horde de copains. Tous avec des vestes de cuir et des clous partout. Il m'avait demandé une Natacha comme il en rêvait. En porte-jarretelles. Deux mois plus tard, un magazine très sérieux, Nos lettres françaises, illustrait un artide sur l'argot par une photo de Renaud avec mon dessin. Renaud m'a souvent témoigné de l'amitié. Dans un clip, il porte un badge de Natacha. Aussi quand Patrick m'a raconté qu'il rêvait de Renaud pour interpréter sa chanson, c'était du domaine du possible."
Le hic, c'est que Renaud n'a pas l'habitude d'interpréter des chansons qui ne sont pas de lui :
Patrick Dewez : "J'avais cette chanson, Zénobe, sur une cassette chantée. Mais comme nous savions qu'il n'interprétait que ses compositions, nous avons commencé par lui demander de créer une chanson sur mesure pour le conte. Il nous a répondu qu'il avait déjà du mal à terminer son album et qu'il ne voyait pas comment il aurait le temps de se consacrer à une autre chanson. Alors, je lui ai remis ma cassette avec Zénobe. Une semaine plus tard, il nous a appelé pour dire que c'était O.K. ! A priori, l'arrangement de la chanson n'était pas très Renaud. Mais on a tous été surpris de constater à quel point il a pu y mettre sa touche personnelle. Il est très content du résultat, en tout cas. Il nous a téléphoné d'Oxford où il se trouve actuellement. Il a promis de venir ce week-end au festival de la BD, à Charleroi."
De son côté, François Walthéry a repris le travail. Il prépare un nouvel album Natacha. Un Natacha à bulles. Quant à Patrick Dewez, il rêve déjà de coller sa musique à d'autres personnages de la bande dessinée.
Eddy Przybylski · La Dernière Heure 23/11/1990