Patrick Dewez · Un océan de tendresse

 
 
II existe des chansons pour faire pleurer les coeurs. Patrick Dewez les utilise sans concession envers la facilité, sans le moindre esprit de démagogie. C'est propre, c'est bien fait, bien construit et surtout très bien chanté.
Armes et arguments de Patrick Dewez se parent d'un seul et même axiome : la sensibilité. Celle-ci se ressent au plus haut degré.
Et puis, on sent que le jeune chanteur liégeois a quelque chose à dire, quelque chose de très important, qu'il expose, avec des verbes simples, en moins de dix minutes.
Il y a les verbes pour faire réfléchir, ceux pour faire pleurer, et ceux pour aimer.
L'amour, justement, ne suit pas toujours les chemins dits "classiques", et cela, Patrick Dewez le fait très bien comprendre.
Ce n'est pas conventionnel du tout, et cela chante pourtant l'amour. "Les trottoirs de Manille", "Pinocchio" et "Psychose" sont parfaitement distillés par un chanteur à la voix très pure, très douce.
"Psychose", notamment, constitue une sorte d'hymne qu'il convient de comprendre au second degré.
Au niveau du texte et de la mélodie, nous avouerons que "Pinocchio" accroche terriblement. Peut-être même pour l'histoire de l'après-festival.
Journal du Festival de Spa · La Meuse 1983
 

Quand la mélancolie s'appelle Patrick Dewez

Patrick Dewez était également de la partie au Foyer ; il nous est arrivé sans tambour, ni trompette, mais avec une chanson qui a subjugué d'emblée la salle. C'est aussi, on ne peut le cacher, une voix et quelle voix dites-moi, chaleur et magnétisme s'en dégagent le plus naturellement du monde. Patrick nous a proposé divers extraits de son nouvel album, sorti il y a un peu plus d'un mois : "Les eaux des fontaines" ; on a pu redécouvrir également "Psychose", cette fameuse chanson qui vous donne des frissons partout ; est-il quelque part au fond de lui cet être blessé ? Mystère, mystère...
Patrick Dewez tendresse, Patrick Dewez bossa-nova : tout simplement artiste.
Réflexion de Mario Chen Art du groupe Modem Man : "C'était pas évident de commencer un "concert" avec une chanson telle que "Katy". Personnellement, je n'aurais pas osé, mais il l'a fait, il a réussi puisqu'il nous a plongé entièrement dans son univers musical. Il a une très bonne voix, il ira très loin..."
Qu'ajouter de plus, sinon bonne chance pour la suite. (Il sera le 13 mai à l'émission "Couleur Nuit" - RTBF).
Christiane Buckinx · La Wallonie